Partagez | 
 

 Du mouvement à Tartaros (rp de Hélios Samaël et Elen Cassidy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 41
Localisation : au coeur de la tempête

MessageSujet: Du mouvement à Tartaros (rp de Hélios Samaël et Elen Cassidy)   Lun 20 Mai - 14:52

- une convocation par le maître de guilde ?
- Ouais et dépêche toi tu sais qu’elle aime pas attendre.

Voilà qui est peut commun se dit le jeune mage, il est rare que le maître convoque des membres de la guilde dans son office. Qu’est-ce-qui peut bien se passer ? Cela fait maintenant plus de huit mois qu’il avait rejoint la guilde de Tartaros dans le but de se venger du conseil et des guildes officiels. Huit mois passés à répandre la mort et la destruction à la grande satisfaction du maître de guilde, la puissante Elen Cassidy à laquelle Hélios voue une adoration, un respect et une obéissance toute particulière.

Le jeune mage au yeux d’or et à la chevelure ébène se dirige donc à travers les sombre couloire de la guilde en direction de l’office de celle qu’il surnomme la « Sombre Dame », il se souviendra toujours de la première fois ou il avait eu à faire à cette jeune femme au caractère ferme et à la voix calme, c’était pour son admission à la guilde, et l’épreuve qui en découlais, il avait dût montrer ces capacités magique et combative mais aussi stratégique. Rien n’avait été laissé au hasard pour cette mission ou il avait eu à user de tous ces talents pour tuer les trois cibles prévues, trois mages de guildes officielles quels beaux cadeaux. Mais il en remercie surtout sa formation d’assassin et sa silhouette svelte et bien proportionné qui préparer à l’effort lui a offert jumelé à ces compétences stratégiques et combatives la victoire.

Après l’avoir féliciter pour ce carnage, elle lui avait demandé de lui parler de lui, il avait fait vite et bien mais sans trop dévoiler certains détail tel que l’extermination de sa famille sur ordre de membre du conseil et de certains de leur employeurs. Son histoire avait satisfais le grande dame de Tartaros qui lui a déclarer peut de temps après : « un jour nous apprendrons à mieux nous connaître et ainsi peut-être pourrons nous faire équipe lors d’une autre mission comme celle-ci. »
Et depuis Hélios avait travaillé dure pour la guilde en satisfaisant à chaque fois sa maîtresse mais aussi en rapportant de nombreux financement grâce à l’ancienne clientèle de sa famille.

C’est donc en repensant à tous cela que le jeune mage des vents arrive devant la porte de l’office du maître de la guilde de son pas aérien et silencieux. Rajustant son écharpe noire décoré de volute blanc et défroissant sa tenue noire avec quelque nuance d’or, il toc à la porte et attend la permission d’entrer, une fois cela fait il pénètre dans la pièce et s’installe à la demande muette de la grande dame sur un siège devant elle à l’autre extrémité du bureau ou elle est assise.
Hélios est partagé, il est à la fois excité à l’idée que La dirigeante de Tartaros lui confie une mission et stressé et intimidé par le regard inquisiteur du maître de guilde.

Pourtant c’est avec une voix calme et posé et empreinte de respect qu’il demande : « vous avez demandez à me voire Madame, que puis-je faire pour vous et pour notre guildes.»

ைைைைைைை

Son regard est d'or, son esprit est d'ébène , ces lames sont d'acier et sa magie fend les aires. Mais aucunes de ces armes ne surpasse sa rancoeur et son dégout du monde.
TREMBLEZ ! Vous qui voue croyez à l'abri, le démon arrive... il approche...il est là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elen Cassidy
avatar

Messages : 1791
Localisation : INTO.YOUR.NIGHTMARE

MessageSujet: Re: Du mouvement à Tartaros (rp de Hélios Samaël et Elen Cassidy)   Lun 20 Mai - 22:14



Les motivations des membres de sa guilde, Elen ne les ignorait pas. Elle savait que rares étaient ceux qui avaient intégrés cette guilde illégale pour une raison quelconque. Certes, la plupart des mages se faisaient recruter. Il fallait être doté de grandes habilités et seuls ceux puissants étaient retenus mais tout d'abord, il fallait se faire remarquer. Mais la puissance n'était pas le seul élément requis, le mental étant une chose plus que nécessaire dans un tel milieu. Il y avait des éléments stupides, ne le cachons pas, mais leurs pouvoirs compensaient leur manque d'intelligence. Mais même quelqu'un de bête savait reconnaître le pouvoir, y prêter serment et allégeance. Imposer le respect parmi ses membres, tel était le rôle du Maître de guilde, et ceci était d'autant plus valable dans une guilde clandestine où la règle du plus fort prime.
Elen savait se faire respecter. Son pouvoir mystérieux était puissant et elle savait l'utiliser avec sagesse. Et malgré son apparence, son enveloppe fragile de jeune fille, elle continuait de vivre dans une autre sphère et son propre monde, comme si elle était hors d'atteinte. Elle aussi avait ses propres motivations. Pourrait-on parler de rééquilibrer le monde ? Là où il n'y a ni justice ni dieux, ce bas monde ne mériterait que de sombrer en enfer. Et bien que son souhait principal était de continuer l'oeuvre de celui qu'elle appelait son père, Elen y avait trouvé sa propre motivation. Une chose qu'elle seule pouvait faire, à sa façon, bouger les choses et secouer ce monde inutile.
Les gens qui vivaient paisiblement sans se poser de questions, s'enrichissant sur la pauvreté des autres, les hypocrites du Conseil Magique et ceux défendant des fausses valeurs qu'ils proclament tout haut alors qu'ils ne cherchent que renommée et argent. Ce monde entier corrompu. Les guildes légales où se réunissent les faibles entre eux, cherchant réconfort auprès des autres pour pouvoir avancer car ils sont incapables de faire quoi que ce soit par eux mêmes. Les mages légaux qui au nom de leur guilde, de leur justice voyagent à travers le royaume pour remplir des quêtes, et obéissent aveuglément au Conseil, ce Conseil même obéissant au gouvernement. Utiliser ses pouvoirs pour faire le bien, quel affreux mensonge.

Chacun qui s'était retrouvé ici avait une raison pour oeuvrer de ce côté, oeuvrer pour le mal, la destruction et l'anéantissement des guildes légales puis du Conseil. Certains souhaitaient pouvoir faire le mal, dans une grande ampleur, pour pouvoir continuer à ravager des vies et faire du mal, d'autres souhaitaient se venger, certains autres n'y voyaient que de l'intérêt, d'autres avaient choisi la voie du mal par amour, par haine ou parce qu'ils n'ont pas eu le choix.
Chacun avait ses propres raisons, et Elen portait toutes ses motivations sur ses frêles épaules, ayant pour rôle de guider ses membres dans ce qui semblait être une longue bataille sans fin. Pour l'instant, elle avait oeuvré silencieusement, pendant des années, grâce à l'aide des mages qu'elle avait appris à connaître au fil des semaines et des mois. Et bien qu'elle ne leur parlait jamais, elle possédait des fiches pour chacune des individus appartenant à sa guilde. Elle percevait également leurs pensées jusqu'à leurs émotions et de cette manière là, avait appris à les connaître. S'aidant de pouvoir connaître leurs caractères et aussi leurs dispositions, elle avait établi beaucoup de missions différentes, chacune adaptée à la personne qui se voyait confier la mission. Elle avait composé des duos qui iraient bien ensemble pour des missions de plus grande ampleur. Elle avait travaillé sans relâche à ce qu'elle pouvait faire, essayé d'avoir un impact mais le plus dur était les relations avec les autres guildes illégales.
Comment travailler main dans la main avec les autres guildes, et surtout se faire entendre de leur Maître ? Même si leurs causes se rapprochaient, il y avait toujours ce "mais" qui flottait dans l'esprit de la jeune femme. Pour l'instant, la menace qu'ils représentaient n'étais pas bien grande, et elle souhaitait pouvoir changer ce monde et le faire sombrer dans le chaos, non pas passer pour de gentils poneys volants roses qui agitent leurs ailes en vain pour pouvoir s'envoler. Non, elle voulait faire bouger les choses. Elle voulait voir le visage des gens effrayés, elle voulait sentir leur peur, qu'ils ne sentent plus en sécurité et qu'ils la nourrissent de sentiments d'effroi et de douleur. Pour l'instant, l'ampleur qu'ils avaient n'était pas bien grande mais ils étaient tout de même considéré comme des guildes indésirables, mais Tartaros oeuvrait silencieusement et même sa propre existence n'était qu'une rumeur. Les morts ne pouvaient pas parler et ceux ayant survécu après avoir connu l'existence de la guilde ou rencontré un de ses membres, ne pouvaient dire grand chose à leur sujet.

Et Elen avait un projet. Projet fou. Projet digne du mal pour lequel elle oeuvrait. Mais grand projet nécessitait grandes préparations. Et elle allait avoir besoin de temps, de convaincre, et beaucoup encore. Mais pour l'instant, ce dont elle avait besoin, c'était d'expliquer son rôle à Hélios Samaël.
Huit mois que ce mage oeuvrait parmi ses rangs. Travail impeccable et irréprochable. Missions s'enchaînant avec succès. Et aujourd'hui, une mission plus grande que les précédentes l'attendait. De la réussite de celle-ci dépendait le futur de ce qui pourrait advenir en ce monde. Mais de cela, la jeune femme se garderait de le dire. La convocation elle-même en disait long. Rares étaient les convocations qu'elle ordonnait. Et la plupart du temps, beaucoup n'en ressortaient pas. Mais Hélios pouvait s'estimer chanceux aujourd'hui.

» Vous avez demandé à me voir Madame, que puis-je faire pour vous et pour notre guilde.

Son regard fixait le jeune homme qui avait pris place sur un siège en face d'elle. Elle percevait son stress et son excitation par rapport à la mission qui allait lui être confié. Ses yeux bleus couleur de l'océan avaient des lueurs vertes froides qui, à la lumière de la pièce, lui donnait un air glacial et sévère. Les rares fois ou elle souriait, ses yeux se refermaient en petit arcs de cercle mais derrière son masque ne se dissimulait même pas l'ombre d'un sourire sur ses lèvres. Elle gardait ce même visage, cette même expression qu'elle ne savait pas radoucir, en permanence. Et elle regardait Hélios de son regard dénué de sentiments avant de lui parler, mentalement, de sa voix calme et froide.

» L'heure est pour toi d'oeuvrer pour une grande mission. Tu as été désigné pour accomplir une tâche très particulière, et je ne te cache pas que seul comptera la réussite de celle-ci. Je n'admettrais aucun échec de ta part.

Elle n'avait mis aucun sentiment dans sa voix. Elle ne souhaitait pas lui montrer ou lui témoigner une confiance ouvertement et elle n'avait pas voulu prendre un ton qui montrait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur. Sa voix impassible était ce qu'il y avait de mieux. Se voir confier une mission de ce rang était déjà une grande marque de confiance, mais les choses devaient rester à leur place. Elle montrait aujourd'hui, qu'elle croyait en lui et ses possibilités. Si il la décevait, peut être lui trouverait-elle une autre utilité dans la guilde. La jeune femme n'étais pas connue pour donner beaucoup de secondes chances et lorsque l'on s'engageait dans la guilde, le seul moyen de s'en échapper était la mort. Et parfois, ce n'était pas un choix personnel lorsque l'on partait.

» Je ne t'empêcherais pas de te venger, mais certains moments la mission est plus importante que le reste. Réfléchis à ça, souhaites-tu te venger sur une personne particulièrement et faire échouer le reste ou ne souhaites-tu pas pouvoir te venger d'une manière plus générale ? Tu vas devoir faire face à des décisions mais n'oublie pas ceci : tu auras ta vengeance.

La jeune femme fit une pause. Elle connaissait très bien les raisons qui avaient poussé Hélios Samaël à oeuvrer dans cette voie. Et elle savait aussi que la vengeance aveuglait également les hommes.

» Il faut savoir saisir les moments opportuns. L'heure de ta vengeance n'est pas encore venue, mais ceci y oeuvrera. Ne t'ai-je pas laissé te venger déjà de nombreuses fois ? N'as-tu pas eu l'occasion d'exercer ta vengeance un grand nombre de fois ? Ta vengeance est aussi la mienne. Tant que tu feras parti de cette guilde, nous partagerons ce fardeau et je te libérerais de ces chaînes.

Le Maître de la Guilde fixait toujours intensément le jeune homme, comme pour essayer de lire en lui si il serait capable de faire primer la mission sur une chance de se venger. Elle lui offrirait sa plus belle vengeance à son retour, si cette mission était un succès. Mais la vengeance était aussi la raison qui l'animait et le faisait vivre. Peut être le conduisait-elle à sa mort. Mais s'engager à ses côtés avait été son choix. Et dans cette guerre, le sang coulerait inévitablement...

ைைைைைைை


« IL VAUT MIEUX BIEN FAIRE LE MAL, QUE MAL FAIRE LE BIEN... »
le monde se construit sur des cadavres
L E S . F A I B L E S . D O I V E N T . M O U R I R
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-fairytail-rpg.forumactif.com

Messages : 41
Localisation : au coeur de la tempête

MessageSujet: Re: Du mouvement à Tartaros (rp de Hélios Samaël et Elen Cassidy)   Lun 20 Mai - 23:40

Hélios attendant la réponse de sa maîtresse ne baisse pas le regard car c’est un signe de faiblesse et si il y a bien une chose que le maître de cette guilde ne supporte pas c’est la faiblesse. En effet il avait appris durant son voyage à la recherche de cette guilde et durant ces longs mois en son sein, que si entrée dans cette guilde était si difficile c’était parce qu’il fallait être fort sinon une seul porte de sortie aussi bien pour les novices que pour les anciens de la guilde. La Mort, et pas des plus agréable.
Mais bien que légèrement inquiet, Hélios avait l’intuition qu’aujourd’hui n’était pas le jours venue de sa « sortie ».

Le jeune mage détaille alors celle qui est sa maîtresse, celle qui mission prés mission lui permet un peu plus de se venger. Sa frêle silhouette de jeune fille qui cachait si bien la puissance phénoménale du maître de Tartaros. Mais le plus étonnant et le plus parlant pour cette femme qui ne dégage aucune émotion est son regard vert sous cette lumière artificielle mais bleu au naturelle.
C’est alors que dans sa tête Hélios entend la réponse de la Grande Dame :

« L'heure est pour toi d'oeuvrer pour une grande mission. Tu as été désigné pour accomplir une tâche très particulière, et je ne te cache pas que seul comptera la réussite de celle-ci. Je n'admettrais aucun échec de ta part. »
La voix n’est empreinte d’aucune émotion, elle est froide et posé t Hélios suppose calculé car après Elen Cassidy est l’impératrice des émotions.
Ainsi elle à pour moi une mission d’aune grande importance pense alors le jeune mage. A cette idée ces yeux dorées flamboie d’une lumière qui reflète son désire d’exaucer toutes les attentes de cette femme qui à déjà tant fait pour lui. Il tend alors l’oreille attentif au moindre parole de sa supérieure.
La suite ne ce fait pas attendre et c’est de cette même voix plate que s’exprime Elen :

« Je ne t'empêcherais pas de te venger, mais certains moments la mission est plus importante que le reste. Réfléchis à ça, souhaites-tu te venger sur une personne particulièrement et faire échouer le reste ou ne souhaites-tu pas pouvoir te venger d'une manière plus générale ? Tu vas devoir faire face à des décisions mais n'oublie pas ceci : tu auras ta vengeance. »
Oui ça Hélios le savait, et il s’attendait à ce qu’elle lui rappel son désire de vengeance et lui demande de le maîtriser pour le bien de la guilde et de ces missions. Mais elle n’a pas a s’en faire, j’ai de puis longtemps réaliser que pour atteindre mes objectif il fallait que je soit serein et que j’ai les idées claires. C’est ainsi que j’ai pût réaliser toutes ces missions avec succès pense le jeune mage.
Mais a peine ces pensées traversent-elles sont esprit que le maître reprend de plus belle :

« Il faut savoir saisir les moments opportuns. L'heure de ta vengeance n'est pas encore venue, mais ceci y oeuvrera. Ne t'ai-je pas laissé te venger déjà de nombreuses fois ? N'as-tu pas eu l'occasion d'exercer ta vengeance un grand nombre de fois ? Ta vengeance est aussi la mienne. Tant que tu feras parti de cette guilde, nous partagerons ce fardeau et je te libérerais de ces chaînes. »
Hélios sent en lui monté une vague de reconnaissance infini pour cette femme. Oui sa vengeance n’est pas pour demain mais si cette mission y œuvre alors soit. Et puis la Sombre Dame lui fait suffisamment confiance pour lui confier cette mission, il ne la décevra pas, et comme à chaque fois il reviendra vainqueur même si il doit faire couler son propre sang pour elle et cette guilde.
Et c’est donc d’une voix empreint de respect, de reconnaissance et de loyauté que le jeune mage répond : « Je suis prêt à tous les sacrifices au nom de notre guilde et ferais tout mon possible pour réussir cette mission. Soit je vaincrais et réussirait soit je ne reviendrais pas car la mort m’aura pris. »

Il fait une légère pause histoire de récupérer une voix plus appropriée et reprend d’une voix calme et posée:
« Je suis à vos ordres, dites moi qu’elle est le but de cette mission Dame Cassidy »

ைைைைைைை

Son regard est d'or, son esprit est d'ébène , ces lames sont d'acier et sa magie fend les aires. Mais aucunes de ces armes ne surpasse sa rancoeur et son dégout du monde.
TREMBLEZ ! Vous qui voue croyez à l'abri, le démon arrive... il approche...il est là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elen Cassidy
avatar

Messages : 1791
Localisation : INTO.YOUR.NIGHTMARE

MessageSujet: Re: Du mouvement à Tartaros (rp de Hélios Samaël et Elen Cassidy)   Mar 21 Mai - 1:29



Loyal. C'était le mot qui venait à l'esprit du Maître de Guilde pour décrire le jeune homme. Elle avait vu des hommes et des femmes, défiler sous ses yeux, mais rares fut ceux d'une telle loyauté. Bien sûr, on était loyal envers les personnes de grand pouvoir en ce milieu, puisque la règle principale était la règle du plus fort. Mais la plupart du temps, dès qu'on a le dos tourné, on n'est pas à l'abri de se faire égorger. Seulement, la loyauté et la reconnaissance d'Hélios était sincère. Et cela, la jeune femme le ressentait, grâce à son pouvoir.

» Je suis prêt à tous les sacrifices au nom de notre guilde et ferais tout mon possible pour réussir cette mission. Soit je vaincrais et réussirait soit je ne reviendrais pas car la mort m’aura pris.

Ces yeux se fermèrent pour former deux arcs de cercles, seul signe visible démontrant son sourire. Elle avait choisi la bonne personne. Fidèle, loyale et quelqu'un qui n'hésiterait pas à sacrifier sa propre vie pour accomplir sa mission. Bien sûr, les mages partaient en général confiants dans leur mission mais ceux ayant la pensée et formulant le fait qu'ils sacrifieraient tout si nécessaire pour leur réussite étaient rares, encore plus ceux le pensant réellement.
L'espace d'un instant, perdue dans ses pensées, Elen Cassidy se dit qu'elle avait fait un bon choix. Diriger cette guilde, guider des mages en quête de vengeance ou autre quête, c'était leur offrir une nouvelle vie. Mais changer la vie des membres de la guilde n'était pas sa seule espérance, changer la vie des autres mortels de ce monde, c'était également son objectif. Faire ouvrir les yeux aux ignorants, aux naïfs qui ne connaissent rien du mot souffrance ou douleur, aux mages légaux, guildes légales et Conseil Magique.

» Je suis à vos ordres, dites moi qu’elle est le but de cette mission Dame Cassidy.

Reprenant son visage habituel, la même facette qu'elle arborait toujours, l'impassibilité de ses traits se peignant sur son visage la faisait ressembler à une poupée. Poupée de porcelaine à la peau blanche presque blafarde, ne montrant aucun sentiment mais qui lui donnait une sorte de prestance digne de son rang de Maître de Guilde. Il serait injustifié de la qualifier de belle puisque, cachée derrière son masque, ses traits étaient dissimulés en permanence mais d'elle émanait une aura qui, sinon aussi puissante que ses pouvoirs, devenait parfois meurtrière. Elle était une mage noire, avant tout. Mais elle était aussi Maître de Tartaros, et elle avait des responsabilités et des devoirs. Aujourd'hui marquait le début d'un plan qui avait travaillé son esprit depuis des mois. Hélios Samaël serait le pionnier et l'élément qui apportera le début de ce nouvelle ère grâce à la mission qu'il allait se voir confier.

» Ta mission se déroulera en plusieurs étapes. Premièrement, il te faudra aller à Crocus. La capitale est vaste, et surtout très agitée la journée, tu te mêleras à cette foule. Joue le touriste, joue l'idiot, joue plusieurs hommes, utilise le temps qu'il te faudra dans un délai de trois semaines mais je veux un rapport détaillé de la ville. Dedans devra apparaître le nombre d'habitations, d'habitants en moyenne, les effectifs de l'armée présente en temps général. N'oublie pas de citer les endroits les plus importants.

La jeune femme prit une pause. Le message était clair pour la première étape. Elle avait besoin de lui en tant qu'éclaireur pour aller à la capitale et lui ramener ses informations importantes. Elle en aurait besoin pour ses plans. Mais elle devait poursuivre, car la mission ne s'arrêtait pas ici. Venait ensuite le plus difficile.

» Lorsque tu auras terminé la première partie de ta mission, un contact viendra récupérer les données. Il te reconnaitra et tu le reconnaitras. Tu te rendras ensuite à Crocus. Tu n'ignores pas, bien sûr, qu'il s'agit là de l'endroit où siège le Conseil Magique. Infiltrer le bâtiment où se déroule le siège ne sera pas chose aisée mais je compte sur toi pour réussir cette mission. N'oublie pas d'effacer cette marque. Ton tatouage ne devra et ne leur sera pas dévoilé, que ce soit clair. Tartaros oeuvre dans l'ombre. Le jour pour nous d'apparaître à ce monde n'est pas encore venu. J'ai de plus grands projets pour toi mais…

Réduite au silence pour quelques secondes, la jeune femme prit le temps de réfléchit une dernière fois. C'était risqué, très risqué. Mais il ne lui fallait que quelques mots et Hélios connaitrait sa mission. Elle ne pouvait pas s'arrêter maintenant, aussi reprit t-elle la conversation de sa voix froide et impassible comme si elle ne s'était jamais arrêtée.

» Tu devras te rendre. Cherche un membre du Conseil, je ne sais qui mais quelqu'un d'important. Il doit être quelqu'un qui commande, qui soit haut dans la hiérarchie. Supplie-le de t'aider. Tombe à genoux devant lui. Cela, sauras-tu le faire ? Tu as été contraint, de force, à servir une guilde clandestine. On t'a forcé à tué des gens, des innocents. Si tu ne le faisais pas, tu étais torturé pendant des jours. Et lorsque s'arrêtait le cauchemar, on te laissait le choix. Tuer ou retourner en enfer. Et faible homme que tu es, malgré tes pouvoirs et malgré ta magie, rien ne pouvait t'en sortir sinon coopérer avec eux. Tu as décidé ce jour là, qu'il te faudrait te venger. Et tu as travaillé avec acharnement pour te faire une place parmi des tueurs, des criminels en tout genre et alors que ta mission est de surveiller Era, tu en profite pour demander de l'aide.

Elen fit une pause. Elle savait que c'était beaucoup. Surtout pour Hélios. C'était une grande surprise, et sans doute pas le genre de mission attendue par le jeune homme. Servir ses pires ennemis, ceux qu'il veut assassiner et réduire en cendres. N'était-ce pas là un cauchemar ?

» Tu demande à ce que l'on t'aide. Tu veux que l'on détruise cette guilde qui t'a obligé à faire des crimes. Tu es prêt à coopérer, puisque de toute manière ils enverront quelqu'un te tuer si tu ne reviens pas pour les rapports etc. Convaincs les de te croire. Tu dois être convainquant, mais sauras-tu l'être ? C'est un double jeu que je te demande. Sois mes yeux, sois mes oreilles, Hélios. Sois mes yeux à Era. Dis que tu es chargé de la surveillance d'Era et que tu dois donner un rapport de manière mensuelle sauf si quelque chose arrive. Essaie de te faire une place, et même d'accéder aux réunions du Conseil Magique. Je te demande d'infiltrer l'ennemi, Hélios. Un double jeu, c'est dangereux. Très dangereux. J'espère que tu sauras être convainquant. Et un conseil, lorsque tu parleras de te venger de nous, mets y toute la rancoeur que tu as pour eux. Ce sont tes vrais sentiments qui parleront. Ne sois pas quelqu'un d'autre, reste toi même ou ils le sauront.

La jeune femme avait terminé. Elle n'avait pas dit combien durerait cette dernière mission aussi la question était laisser en suspens mais il était évident que cela durerait un bon moment. Elle se leva, réajustant sa veste en cuir sur ses épaules et approcha doucement du jeune homme. Son short en jean lui donnait une allure d'adolescente, presque, vu sa silhouette svelte et sa petite taille mais ses pas étaient mesurés et feutrés lorsqu'elle s'avança. La jeune femme n'étais pas faible, elle faisait partie des prédateurs. Silencieuse, elle s'approcha, posa sa main sur le bras de Hélios et le regarda sans dire un mot. Ses yeux sombres étaient toujours aussi froids mais au fond de ces prunelles brillait un nouvel éclat. Elle comprenait sa douleur, elle savait aussi que ce serait difficile, même horrible, pour lui. Mais elle était là. Elle comptait sur lui. Elle garda son regard plongé dans celui de Hélios avant de lui parler à nouveau de sa voix vide mais dont le son, pour une fois, avait la vraie intonation d'une question.

» Puis-je compter sur toi ?

ைைைைைைை


« IL VAUT MIEUX BIEN FAIRE LE MAL, QUE MAL FAIRE LE BIEN... »
le monde se construit sur des cadavres
L E S . F A I B L E S . D O I V E N T . M O U R I R
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-fairytail-rpg.forumactif.com

Messages : 41
Localisation : au coeur de la tempête

MessageSujet: Re: Du mouvement à Tartaros (rp de Hélios Samaël et Elen Cassidy)   Mar 21 Mai - 16:14

Alors qu’il attend ces ordres de mission Hélios voit alors l’inattendue s’afficher sur le visage d’Elen, ces yeux se ferment en arc de cercle, la seule marque d’un sourire sur son visage. Hélios en déduit que la dame a lut sa loyauté et sa détermination et qu’elle est prête à lui confier sa mission. Et il ne se trompe pas. La dame reprend son visage impassible et digne puis déclare de sa voix vide :

« Ta mission se déroulera en plusieurs étapes. Premièrement, il te faudra aller à Crocus. La capitale est vaste, et surtout très agitée la journée, tu te mêleras à cette foule. Joue le touriste, joue l'idiot, joue plusieurs hommes, utilise le temps qu'il te faudra dans un délai de trois semaines mais je veux un rapport détaillé de la ville. Dedans devra apparaître le nombre d'habitations, d'habitants en moyenne, les effectifs de l'armée présente en temps général. N'oublie pas de citer les endroits les plus importants. »
Hélios est concentré est prend note mentalement, ainsi elle m’envoie aux porte du gouvernement, elle doit avoir un plan très précis et particulièrement long à mettre en place. Je ne dois être que le premier maillon d’une chaîne très longue pense le jeune mage. Ce sera une mission risqué et excitante, le jeune mage sent déjà sont cerveau imaginé toutes les ruses possibles pour récolter touts les informations dont la chef de guide à besoin.
La maîtresse de guilde est très exigeante, ces informations se devront d’être précise et sure. Et il faudra se déguiser modifier ces traits pour pouvoir s’infiltrer sans attirer l’attention. Sa c’est surement la parie la plus simple du plan en déduit Hélios voyons qu’elle est la suite. Car pour le moment en effet rien dans cette mission ne justifie la mise en garde sur la vengeance qu’elle lui a adressée plus tôt. C’est donc très attentif qu’il écoute la suite :

« Lorsque tu auras terminé la première partie de ta mission, un contact viendra récupérer les données. Il te reconnaitra et tu le reconnaitras. Tu te rendras ensuite à Era. Tu n'ignores pas, bien sûr, qu'il s'agit là de l'endroit où siège le Conseil Magique. Infiltrer le bâtiment où se déroule le siège ne sera pas chose aisée mais je compte sur toi pour réussir cette mission. N'oublie pas d'effacer cette marque. Ton tatouage ne devra et ne leur sera pas dévoilé, que ce soit clair. Tartaros oeuvre dans l'ombre. Le jour pour nous d'apparaître à ce monde n'est pas encore venu. J'ai de plus grands projets pour toi mais…
Le jeune mage n’en croie pas ces oreilles, lui choisis parmi tant d’autres mages pour infiltrer le siège du conseil magique, le cœur de l’ennemi est à sa porté mais il ne doit pas y touché quelle supplice mais aussi et sa c’est le plus important qu’elle délice. Ce genre de mission est tout à fait dans le genre du jeune mage, lui qui adore manipuler les autres tisser sa toile et lorsque l’ennemi croit avoir la main frapper, c’est un plaisir qui n’a pas d’égale. Sauf peut être la vengeance mais ça sa peut attendre.
Le « mais » de la sombre dame montre son hésitation, qu’est-ce qui peut bien la faire hésiter à ce moment cruciale ? La réponse ne tarde pas mais ce n’est pas une réponse c’est simplement la suite de son discours comme si elle ne c’était jamais arrêtée :

« Tu devras te rendre. Cherche un membre du Conseil, je ne sais qui mais quelqu'un d'important. Il doit être quelqu'un qui commande, qui soit haut dans la hiérarchie. Supplie-le de t'aider. Tombe à genoux devant lui. Cela, sauras-tu le faire ? Tu as été contraint, de force, à servir une guilde clandestine. On t'a forcé à tué des gens, des innocents. Si tu ne le faisais pas, tu étais torturé pendant des jours. Et lorsque s'arrêtait le cauchemar, on te laissait le choix. Tuer ou retourner en enfer. Et faible homme que tu es, malgré tes pouvoirs et malgré ta magie, rien ne pouvait t'en sortir sinon coopérer avec eux. Tu as décidé ce jour là, qu'il te faudrait te venger. Et tu as travaillé avec acharnement pour te faire une place parmi des tueurs, des criminels en tout genre et alors que ta mission est de surveiller Era, tu en profite pour demander de l'aide ».
Là Hélios n’est pas loin de tomber de sa chaise bouche-bé. Se rendre ? Voilà une chose à laquelle il ne s’attendait pas. Supplier, tomber à genou voilà une chose qui le révolte au début puis un immense sourire s’affiche sur son visage après la suite su discours du maître de la guilde qui le calme car en même temps le jeune homme se résonne et surtout voie la finalité de cette mission :

" Tu demandes à ce que l'on t'aide. Tu veux que l'on détruise cette guilde qui t'a obligé à faire des crimes. Tu es prêt à coopérer, puisque de toute manière ils enverront quelqu'un te tuer si tu ne reviens pas pour les rapports etc. Convaincs les de te croire. Tu dois être convainquant, mais sauras-tu l'être ? C'est un double jeu que je te demande. Sois mes yeux, sois mes oreilles, Hélios. Sois mes yeux à Era. Dis que tu es chargé de la surveillance d'Era et que tu dois donner un rapport de manière mensuelle sauf si quelque chose arrive. Essaie de te faire une place, et même d'accéder aux réunions du Conseil Magique. Je te demande d'infiltrer l'ennemi, Hélios. Un double jeu, c'est dangereux. Très dangereux. J'espère que tu sauras être convainquant. Et un conseil, lorsque tu parleras de te venger de nous, mets y toute la rencoeur que tu as pour eux. Ce sont tes vrais sentiments qui parleront. Ne sois pas quelqu'un d'autre, reste toi même ou ils le sauront."
Oui il le fera il mettra sa fierté de coté et pliera le genou en apparence devant le conseil et se servira de sa crispation et de sa haine pour être convainquant. Il se voit déjà jouant les victimes devant l’un des mages du conseil, celui-ci compatir à sa douleur les prendre sous leurs ailes et les tromper de telle manière que lorsqu’ils s’en rendront compte, il sera trop tard. Après tout même si depuis l’affaire de la tour du paradis les mesures de sécurité autour du conseil se sont renforcées, il a été prouvé qu’infiltrer le conseil n’est pas impossible. Oui il le fera, il espionnera le conseil et fera tout pour réussir.
C’est alors qu’il remarqua que la voix vide d’Elen c’était éteinte, elle c’était levé et se dirigeait vers lui, elle lui avait donné ces consignes, il pensait qu’elle le laisserait la à se remettre de cette nouvelle mais elle fit quelque chose à laquelle il ne s’attendait pas, elle posa sa main de porcelaine sur le bras d’Hélios le regardant de ces yeux toujours aussi froid mais au fond des quelles brillait un nouvel éclat, il sentait au fond de ces yeux la compassion pour sa douleur et la confiance que lui portait la Grande Dame. A ce contacte inattendue le jeune mage répondis par une aura de loyauté, de détermination et de profonde reconnaissance.
C’est au moment ou il allait prendre la parole qu’elle prononça ces mots qui le firent réagir :

« Puis-je compter sur toi ? »
Le jeune mage répondit alors d’une voix pleine de sincérité :
« Oui Maître, je ferais selon vos instructions et je réussirai là ou d’autres échouèrent et échoueraient. Je ferais preuve de patience et de détermination, mais aussi et cela même sans cette marque d’une loyauté sans faille envers vous et la guilde.
Je n’échouerais pas et oui vous pouvez compter sur moi, je vous suivrai partout même en enfer si il le faut. »

Voilà tout était dit, il n’avait plus qu’à faire part à son maître de sa stratégie dés qu’elle sera établit et d’attendre son feu vert pour agir.



ைைைைைைை

Son regard est d'or, son esprit est d'ébène , ces lames sont d'acier et sa magie fend les aires. Mais aucunes de ces armes ne surpasse sa rancoeur et son dégout du monde.
TREMBLEZ ! Vous qui voue croyez à l'abri, le démon arrive... il approche...il est là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Du mouvement à Tartaros (rp de Hélios Samaël et Elen Cassidy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Du mouvement à Tartaros (rp de Hélios Samaël et Elen Cassidy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Fairy Tail Rpg :: Fiore :: QG des guildes :: Tartaros-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit